Accueil > Recherche > Publications > Habilitation à Diriger des Recherches (HDR)

Habilitation à Diriger des Recherches (HDR)

jeudi 13 mars 2014

Soutenance : le 13 mars 2014.

Titre : Modélisation à haut niveau d’abstraction pour les systèmes embarqués

Composition du jury :

- Gérard Berry (Professeur au Collège de France), Rapporteur
- Rolf Drechsler (Professeur à l’Université de Brême, Allemagne), Rapporteur
- Marco Roveri (Senior Researcher, Fondazione Bruno Kessler, Italie), Rapporteur
- Samarjit Chakraborty (Professeur à l’université technique de Munich, Allemagne), Examinateur
- Benoît Dupont de Dinechin (Directeur Technique, Kalray, France), Examinateur
- Frédéric Pétrot (Professeur à Grenoble INP, France), Examinateur

Résumé :

Les systèmes embarqués modernes ont atteint un niveau de complexité qui fait qu’il n’est plus possible d’attendre les premiers prototypes physiques pour valider les décisions sur l’intégration des composants matériels et logiciels. Il est donc nécessaire d’utiliser des modèles, tôt dans le flot de conception. Les travaux présentés dans ce document contribuent à l’état de l’art dans plusieurs domaines.

Nous présentons dans un premier temps de nouvelles techniques de vérification de programmes écrits dans des langages généralistes comme C, C++ ou Java.

Dans un second temps, nous utilisons des outils de vérification formelle sur des modèles écrits en SystemC au niveau transaction (TLM). Plusieurs approches sont présentées, la plupart d’entre elles utilisent des techniques de compilations spécifiques à SystemC pour transformer le programme SystemC en un format utilisable par les outils.

La seconde partie du document s’intéresse aux propriétés non-fonctionnelles des modèles : performances temporelles, consommation électrique et température. Dans le contexte de la modélisation TLM, nous proposons plusieurs techniques pour enrichir des modèles fonctionnels avec des informations non-fonctionnelles.

Enfin, nous présentons les contributions faites à l’analyse de performance modulaire (MPA) avec le calcul temps-réel (RTC). Nous proposons plusieurs connections entre ces modèles analytiques et des formalismes plus expressifs comme les automates temporisés et le langage de programmation Lustre. Ces connexion posent le problème théorique de la causalité, qui est formellement défini et résolu avec un algorithme nouveau dit de « fermeture causale ».

Le pot

Documents joints


Valid XHTML 1.0 Transitional
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © styleshout sous Licence Creative Commons Attribution 2.5 License